copies locales

De nombreux utilisateurs ont d’énormes collections d’images stockées sur des disques durs supplémentaires dans leur ordinateur de bureau ou sur un support de stockage externe (NAS RAID, disques durs externes, etc.).

Il est fréquent de vouloir développer des images lors d’un voyage en utilisant un ordinateur portable et de vouloir ensuite les synchroniser sur le support de stockage d’origine. Mais copier les fichiers manuellement du stockage principal vers l’ordinateur portable et inversement est fastidieux et source d’erreurs. La fonctionnalité de « copies locales » de darktable a été conçue pour prendre en charge ces cas d’utilisation.

You can create local copies of selected images from within the lighttable. Local copies are always used when present, giving continued access to images even if the external storage is no longer connected. At a later point, when your primary storage medium has been reconnected, you can synchronize the XMP sidecar files back to this storage, deleting any local copies. These operations can be found in the actions on selection module in the lighttable.

Pour des raisons de sécurité, s’il existe des copies locales et que le stockage externe est disponible, alors les fichiers liés XMP locaux seront automatiquement synchronisés au démarrage.

Les copies locales sont enregistrées dans le répertoire $HOME/.cache/darktable et sont nommées img-<SIGNATURE>.<EXT> (où SIGNATURE est une signature de hachage (MD5) du chemin complet et EXT est l’extension du fichier d’origine.

Une copie locale est identifiée dans la vue table lumineuse par une marque blanche dans le coin supérieur droit de la miniature. De plus toutes les copies locales possèdent le mot-clé darktable|local-copy pour pouvoir être sélectionnées rapidement.

translations