avertissement d’écrêtage

Il met en évidence les zones de l’image qui peuvent présenter un écrêtage de la luminance ou du gamut.

Lorsqu’une image est envoyée à un périphérique d’affichage, chaque pixel est normalement représenté par un ensemble de trois nombres, représentant l’intensité des couleurs primaires rouge, vert et bleu dans l’espace colorimétrique de sortie. Étant donné que l’espace colorimétrique de sortie est généralement étroitement lié au matériel avec des limitations physiques, il existe une valeur maximale autorisée pour les canaux [R, V, B], représentant l’intensité maximale disponible pour cet espace colorimétrique. De même, il existe également une valeur minimale en dessous de laquelle les valeurs de pixel seront mises à zéro. Lorsque nous essayons de convertir d’un espace colorimétrique plus grand à l’espace colorimétrique de sortie final, toute valeur dépassant ce maximum sera limitée à la valeur maximale et toute valeur inférieure au minimum sera limitée à zéro. Ce processus est appelé “écrêtage” et il entraînera une perte de détails ou des couleurs “incorrectes” pour tous les pixels avec des canaux tronqués.

Cliquez sur l’icône avertissement d’écrêtage pour activer l’avertissement d’écrêtage.

Un pixel peut être tronqué de deux manières lorsqu’il est représenté dans l’espace colorimétrique de sortie.

  • écrêtage de luminance : cela peut se produire lorsqu’un pixel est trop lumineux pour être représenté dans l’espace couleur de sortie. La luminance des pixels est calculée comme une moyenne pondérée des canaux [R, V, B]. Si cette moyenne dépasse la valeur maximale autorisée, c’est une indication de surexposition. La luminance globale d’un pixel peut également être trop sombre pour être représentée par une valeur [R, V, B] dans l’espace colorimétrique de sortie, auquel cas elle sera simplement affichée en noir. Nous traitons normalement l’écrêtage de la luminance en ajustant soigneusement les mappages de tons et les niveaux d’exposition.

  • écrêtage du gamut : l’espace colorimétrique de sortie définit un ensemble de couleurs primaires qui, mélangées entre elles dans certains rapports, produisent la couleur de sortie finale. Cependant, il n’y a qu’un nombre limité de couleurs qui peuvent être produites en mélangeant une combinaison de ces trois couleurs primaires. Les couleurs très saturées en particulier peuvent être difficiles à représenter, en particulier pour les pixels très lumineux ou très sombres. S’il n’y a pas d’ensemble de valeurs positives [R, V, B] pouvant représenter une couleur donnée à un niveau de luminosité donné, nous disons que la couleur est “hors gamut”, et, à la place, nous devons nous contenter d’une autre couleur qui peut être représentée par les valeurs [R, V, B] autorisées dans l’espace colorimétrique. Nous pouvons gérer l’écrêtage du gamut en faisant attention à ne pas trop saturer les couleurs dans les hautes lumières et les ombres, et éventuellement en utilisant certaines techniques d’étalonnage/mappage des couleurs.

Le module «avertissement d’écrêtage» est utilisé pour mettre en évidence les pixels qui ne peuvent pas être représentés avec précision dans l’espace couleur de sortie, en raison de l’écrêtage de la luminance ou du gamut. Avant darktable 3.4, l’écrêtage mettait en évidence tous les pixels qui dépassaient la valeur maximale autorisée sur l’un des canaux [R, V, B], ou qui avaient été complètement noircis. À partir de darktable 3.4, l’indicateur d’avertissement d’écrêtage propose des modes supplémentaires pour vous aider à faire la différence entre l’écrêtage de la luminance et l’écrêtage du gamut, afin que vous puissiez prendre de meilleures décisions sur la façon de résoudre les problèmes.

Comme l’avertissement d’écrêtage a lieu à la fin du pipeline graphique de l’aperçu, il reçoit des données dans l’espace colorimétrique d’affichage puis les convertit dans l’espace colorimétrique de l’histogramme. Si vous utilisez un espace colorimétrique d’affichage qui ne se “comporte pas bien” (cela est courant pour un profil de périphérique), alors les couleurs qui sont en dehors du gamut du profil d’affichage seront écrêtées ou déformées.

Le module avertissement d’écrêtage, décrit ici, vous signale l’écrêtage causé par le traitement de l’image et les limitations de l’espace colorimétrique de sortie. Il ne faut pas le confondre avec les outils similaires suivants :

  • L’avertissement de surexposition raw indique les endroits où les pixels du fichier RAW d’origine sont tronqués en raison des limitations physiques de la plage dynamique du capteur de la caméra. Ce module met en évidence les informations qui ont été définitivement perdues au moment de la capture d’image, et vous devez les traiter du mieux que vous pouvez en utilisant des techniques de récupération des hautes lumières.

  • Le module vérification du gamut fournit également des informations sur l’écrêtage résultant du traitement de l’image. Il est basé sur la bibliothèque externe littleCMS et il est plus ou moins équivalent au mode gamut complet du module avertissement d’écrêtage. Le module vérification du gamut a des inconvénients car il ne vous permet pas de faire la distinction entre l’écrêtage causé par la luminance et celui causé par le mappage du gamut, de plus, il est beaucoup plus lent que l’indicateur d’avertissement d’écrêtage.

🔗contrôles du module

Cliquez-droit sur l’icône d’écrêtage pour afficher les options suivantes :

seuil d’écrêtage
Choisissez le type d’écrêtage que vous souhaitez mettre en évidence :
  • un canal RVB : Fournit une indication de sur-écrêtage si l’un des trois canaux [R,V,B] dépasse la valeur maximale autorisée pour l’espace colorimétrique de l’histogramme, ou une indication de sous-écrêtage si les trois canaux [R, V, B] sont trop sombres et sont tous forcés au noir. C’était le mode par défaut avant la version 3.4 de darktable.
  • luminance seulement : Indique les pixels écrêtés car leur luminance se situe en dehors de la plage définie par les curseurs «seuil bas» et «seuil haut». Si cela se produit, cela signifie généralement que le mappage des tons ou les paramètres d’exposition ont été mal définis.
  • saturation seulement : Indique où les couleurs sursaturées ont poussé un ou plusieurs des canaux [R,V,B] vers une valeur en dehors de la plage autorisée de l’espace colorimétrique de l’histogramme, même si la luminance globale du pixel peut se situer dans des limites acceptables. Cela signifie que la couleur du pixel est impossible à représenter dans l’espace colorimétrique de l’histogramme et peut provenir d’un mappage du gamut ou de paramètres de saturation mal définis.
  • gamut complet : Affiche une combinaison des trois options précédentes. C’est le mode par défaut à partir de darktable 3.4. C’est celui qui signale le mieux les pixels potentiellement problématiques.
schéma de couleur
Par défaut, l’indicateur marque en rouge les pixels où le seuil supérieur est dépassé (sur-écrêtage) et en bleu ceux où le seuil inférieur est dépassé (sous-écrêtage). Ce schéma de couleurs peut être modifié en noir et blanc ou violet et vert pour les indicateurs “sur et sous”, ce qui peut être utile pour améliorer la visibilité de certaines images.
seuil bas
Exprimé en IL par rapport au point blanc (qui est nominalement IL = 0). Si les canaux [R, V ,B] tombent tous en dessous de cette valeur, un indicateur de sous-écrêtage s’affiche pour vous avertir que le pixel peut finir par être coloré en noir. Utilisez la référence suivante pour définir ce seuil, en fonction du support de sortie souhaité :
  • sRVB 8 bits tronque les noirs à -12,69 IL
  • Adobe RVB 8-bits tronque les noirs à -19,79 IL
  • sRVB 16 bits tronque les noirs à -20,69 IL
  • un papier mat fine-art produit généralement du noir à -5,30 IL
  • un papier couleur brillant produit généralement du noir à -8.00 IL
  • un papier noir et blanc brillant produit généralement du noir à -9,00 IL
seuil haut
À quelle proximité de la limite supérieure doit être un pixel avant d’être signalé par l’avertissement d’écrêtage, exprimé en pourcentage (par défaut 98%). Dans le cas des vérifications de gamut, cela contrôle à quel point la saturation du pixel est autorisée à atteindre les limites du gamut de l’espace colorimétrique avant qu’une indication d’écrêtage ne soit signalée.

translations