fichiers liés

darktable est un éditeur d’images non destructif. Il ouvre les images en lecture seule. Toutes les données créées dans darktable (métadonnées, mots-clés et étapes du traitement d’image) sont enregistrées dans un fichier séparé .XMP appelé fichier lié. Ces fichiers sont stockés à côté des fichiers RAW d’origine. Ils permettent à darktable de stocker des informations concernant les images ainsi que l’historique complet de développement sans toucher aux fichiers RAW originaux. Lorsque vous importez une image pour la première fois dans darktable, un fichier lié XMP est automatiquement créé. La génération automatique de ces fichiers liés XMP peut être désactivée dans préférences > stockage> xmp mais ceci n’est pas recommandé dans un usage normal.

For a given source image, multiple editing versions, called duplicates, can co-exist, sharing the same input image data but each having their own metadata, tags and processing steps. Each duplicate of a given image (named <basename>.<extension) is represented by a separate XMP sidecar file (with a filename constructed in the form <basename>_<number>.<extension>.xmp, where <number> represents the version number of that edit). Information for the initial edit – the “duplicate” with version number zero – is stored in the sidecar file named <basename>.<extension>.xmp. The version number of each duplicate is displayed in the image information module in each of darktable’s views.

Votre travail est automatiquement synchronisé avec les fichiers liés sans qu’il soit nécessaire d’appuyer sur un bouton « enregistrer ». Lors de la sauvegarde de vos données, assurez-vous de conserver également des copies des fichiers XMP, car ceux-ci sont nécessaires pour reconstruire entièrement votre travail en cas de catastrophe.

Pour un accès rapide, en plus des fichiers liés, darktable conserve toutes les données associées aux images dans une base de données. Une image ne peut être affichée et modifiée dans darktable que si ses données ont été au préalable chargées dans la base de données. Ceci se fait automatiquement lorsque vous importez une image pour la première fois (voir importer). Si une image est ultérieurement réimportée, la base de données sera mise à jour à partir du contenu de son fichier XMP.

Dès qu’une image a été importée dans darktable, les entrées de la base de données ont priorité sur le fichier XMP. Les modifications ultérieures apportées à un fichier XMP par tout autre logiciel ne sont pas visibles par darktable – ces modifications seront écrasées la prochaine fois que darktable synchronisera ce fichier. Sur demande, darktable peut être configuré pour, au démarrage, rechercher les fichiers XMP mis à jour, offrant le choix de mettre à jour la base de données ou d’écraser le fichier XMP là où des modifications auront été identifiées. Cette configuration peut être modifiée dans préférences > stockage > xmp.

translations