l’anatomie d’un module de traitement

Les éléments de base du traitement d’image dans darktable sont les modules de traitement. Afin de traiter une image raw, un certain nombre de ces modules agissent en séquence sur l’image d’entrée, chacun effectuant une opération différente sur les données de l’image. Pour ceux qui sont familiers avec Adobe Photoshop, le concept d’un module de traitement dans darktable est analogue à celui d’un calque d’ajustement car tous les deux effectuent un ajustement incrémentiel de l’image, en s’appuyant sur les ajustements précédents.

Utility modules are also provided by darktable, however these are not directly involved in image processing, instead providing a GUI that allows you to manage your images, tag them, export them etc.

Every processing module acts independently of the others, but all modules perform their processing in a similar manner:

anatomie d’un module

  1. Il reçoit son entrée en provenance du dernier module exécuté et effectue dessus une opération pour produire la sortie traitée. Cette opération est différente pour chaque module de traitement.

  2. Il combine l ‘entrée du module et la sortie traitée à l’aide d’un opérateur de fusion pour produire la sortie fusionnée. Si aucune fusion n’est effectuée, la sortie de cette étape est la même que la sortie traitée.

  3. Il génére un masque, qui définit une opacité pour chaque pixel de l’image. L’opacité est utilisée plus tard pour contrôler la force avec laquelle l’action du module est appliquée à chaque partie de l’image.

    Vous pouvez définir votre propre masque en dessinant des formes sur l’image ou en utilisant les propriétés des pixels provenant de l'entrée du module ou de la sortie traitée (voir masques pour plus de détails). Ce masque peut être encore modifié avec un paramètre d’opacité globale, qui affecte chaque pixel de la même manière.

    Si aucun masque dessiné/paramétrique n’est utilisé, la sortie de cette étape est un masque où chaque pixel a la même opacité (régie par le paramètre d’opacité globale). Si aucune opacité n’est définie (aucun mélange n’est effectué), une opacité globale de 1,0 (ou 100%) est supposée.

  4. Il combine l'entrée du module et la sortie fusionnée pixel par pixel en utilisant le masque comme opérateur de mixage, pour produire la sortie finale. Lorsque l’opacité du masque est de 100%, la sortie finale est la sortie fusionnée pour ce pixel. Lorsque l’opacité du masque est égale à 0, la sortie finale est l'entrée du module pour ce pixel. Pour une opacité intermédiaire du masque, la sortie fusionnée et l'entrée du module sont combinées proportionnellement à cette opacité pour donner la sortie finale de ce pixel. La sortie finale est transmise au module suivant pour un traitement ultérieur.

Les étapes 2 et 3 sont facultatives et ne sont pas prises en charge par tous les modules. Par exemple, le module dématriçage doit être appliqué à l’ensemble du fichier raw afin de produire une belle image, il est donc inutile de masquer ou de fusionner sa sortie.

Chacune des étapes ci-dessus est définie plus en détail dans les sections suivantes.

Translations